En fait, vous devriez avoir honte, pauvres petits pantins d'une vérité révélée que vous n'êtes pas capables de remettre en question quand bien même elle n'est établie ni sur le plan scientifique ni sur le plan judiciaire! Des myriades de controverses existent que vous croyez pouvoir nier en portant des attaques ad hominem contre ceux qui contredisent avec force arguments les thèses insuffisantes des rapports officiels!
« godspeed » aka « charmord », chez les Sceptiques du Québec

Mon point de vue transcende la controverse au lieu de la trancher - ou pire la nier -, sans avoir la compétence pour ce faire....

« charmord » aka « godspeed », dans les forums de France 2

Ben alors, elles existent ces controverses, ou pas ?

Qu'est-ce que le CEC ?
Le CEC (Comité d'Études sur les Conspirationnistes) est un organe informel de recherches scientifiques fondé implicitement le 5 décembre 2007, date de la première apparition du premier spécimen de conspirationniste carabiné sur un forum de discussions quelconque(s). Un nouveau spécimen y apparaîtra en avril 2008.

Réunissant divers intervenants du groupe en une structure assez lâche et ayant une méthode de travail éhonteusement copiée sur celle du Comité d'Études du Luc2 (CEL2), le CEC essaie depuis ce jour de comprendre les conspirationnistes de la façon la plus globale possible.
Qu'est-ce que le conspirationniste, alors ?
Cette question constitue l'un des principaux champs de recherche du CEC. Vous trouverez sur ce site les informations les plus à jour sur les dernières avancées scientifiques dans ce domaine de la recherche de pointe.
Quels sont les projets du CEC ?
Les études sérieuses sur les conspirationnistes n'en sont encore qu'à leurs premiers balbutiements. De nombreuses questions passionnantes restent en suspens.

Études déjà menées sur les spécimens Connus à ce jour :
⋅ D'où viennent-ils ?

⋅ Pourquoi n'y sont-ils pas resté ?

⋅ Qui sont-ils ?

⋅ À quoi servent-ils ?

⋅ Comment peuvent-ils être ce qu'ils sont ?

⋅ Comment les détecter dès leurs premiers posts ?

⋅ Comment détecter leur présence ?

⋅ À quoi ressemblent-ils ?

⋅ Un humain normal peut-il espérer communiquer avec eux ?

⋅ Quelle logique comprennent-ils ?

⋅ Quel est leur cheminement logique ?

⋅ Peuvent-ils apprendre ?

⋅ Quel langage parlent-ils ?

⋅ Comment mieux les comprendre ? (Dictionnaire des sophismes)

⋅ Sont-ils contagieux ?

⋅ Comment puis-je propager à mon tour ce syndrome ?

⋅ Existe-t-il un traitement efficace et remboursable par les assurances maladies ?

⋅ De quoi se nourrissent-ils ?

⋅ Quel est leur habitat naturel ?

⋅ Sont-ils des prédateurs ?

⋅ Ont-ils des prédateurs ?
Pas le moindre ?
Vous en êtes sûr ?
À 100 % ?
Mais comment on va faire alors ?

⋅ Toute considération morale mise à part, comment s'en débarrasser définitivement ?
Franchement ?
Hein ?
Dites ?
Quelles mesures ont été prévues pour les cas d'extrême urgence ?
       Toute considération d'ordre scientifique ou philosophique mise à part, la question que tout un chacun se pose lorsqu'il est mis en présence d'une forme de vie apparemment intelligente et radicalement autre est : « Est-ce dangereux ? ». En d'autres termes, est-on absolument certain que le conspirationniste ne présente pas le moindre risque à un degré ou un autre ?

      Par mesure de prévention, le CEC a pris contact et travaille en étroite collaboration avec plusieurs laboratoires militaires et plusieurs centres de recherches d'armement ABC (atomique / bactériologique / chimique) de pointe. Un prototype de Boeing 757 anti-conspirationniste a été testé au début du mois sur un atoll du Pacifique. Les essais ne sont pas encore entièrement concluants (et ne pourront probablement jamais l'être tant que la nature véritable du conspirationniste ne sera pas connue avec certitude), mais la recherche progresse à grands pas.

      Les États-Unis prévoient de voter d'ici quelques jours un nouvel amendement concernant leurs forces armées, dont l'équipement devrait s'enrichir très prochainement de Boeings 747 prévus pour se crasher chez le conspirationniste. La plupart des autres nations suivent avec intérêt cette percée technologique, et certaines se sont d'ores et déjà déclarées intéressées pour en équiper leurs propres forces armées.

      Dans le cas — que nos experts qualifient pour l'heure de « furieusement improbable » — où le conspirationniste se révèlerait susceptible de mettre en péril l'avenir de l'humanité, soyez assurés que tous les moyens seront mis en œuvre pour le renvoyer d'où il vient, où que ça puisse être.

      Pour l'heure il suffit de noter que le moyen le plus efficace pour affaiblir le conspirationniste consiste simplement à ne pas lui répondre dans les forums.

Pour montrer que le CEC n'est pas qu'un endroit austère, notre vénérable institut a mis en place une machine rigolote :

Le crackpot index du 11 septembre
Pour conclure, nous vous rappelons la marche à suivre si les théoriciens du complot vous insupportent grandement :

Coupez Internet, et les conspiros disparaîtront.

Un témoignage qui va dans ce sens

Valid XHTML 1.0 Transitional
Parce que le conspirationnisme a évolué, il fallait que je mette à jour ce site. Finis les petits délires d'altermondialistes qui accusent autrui de leurs insuccès, il y a pire maintenant.

Plus que jamais, l'alt-right ou l'extrême-droite sont devenus de redoutables ennemis qui abusent de slogans simplistes pour mieux faire passer leurs thèses. Les années 2020 seront les nouvelles années 1930.

CEC v2.0 — © 2011-2017 by 240-185
Mail : roundsoftstudioHATTEgmail.com